Minyador

Toutes les dernieres infos sur Minyador, un monde imaginaire peuple d'elfes, de nains, de dragons et pourvu d'une riche histoire.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Crépuscule [ Immortalitas ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Amaryl
Voyageur minyadorien
Voyageur minyadorien
avatar

Nombre de messages : 109
Age : 22
Date d'inscription : 19/04/2008

Feuille de personnage
Race: Sylphe
Culture: Commun
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Crépuscule [ Immortalitas ]   Sam 29 Mai - 14:33

*** "Peut-être devrais-je vous le laisser essayer de le découvrir par vous-même..." Quel personnage étrange que cet Elfe...***

La curiosité s'ajouta à la gratitude d'Amaryl.

***Oui, apprendre à mieux le connaître sera sûrement fascinant. Je vais m'y employer...***


S'apercevant qu'elle tremblait de froid, la jeune sylphe acquiesca à la proposition d'Aelwann, et ils se dirigèrent vers l'auberge. Lorsqu'ils entrèrent dans la salle commune, ils purent voir Lyannina et Lormion, déjà levés et les regardant d'un air surpris, et allèrent les rejoindre.

_________________
"Ariane, ma soeur, de quel amour blessée,
Vous mourûtes aux bords où vous fûtes laissée !"
Qui sème le vent, récolte la tempête...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scribe.forumpro.fr
Amaryl
Voyageur minyadorien
Voyageur minyadorien
avatar

Nombre de messages : 109
Age : 22
Date d'inscription : 19/04/2008

Feuille de personnage
Race: Sylphe
Culture: Commun
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Crépuscule [ Immortalitas ]   Mar 29 Juin - 17:27

La jeune voyante eut un léger toussotement amusé lorsque l’elfe et Amaryl s’assirent, et celle-ci rougit légèrement. Il était surprenant comment Lyannina pouvait percevoir ce qui pouvait se passer autour d’elle malgré sa cécité. Quant à Lormion, il arborait un grand sourire entendu. Mais Aelwann resta de marbre, comme s’il ne s’était rien passé.


« Passé une bonne nuit tous les deux ? » sussurra l’oïfënian.


« Elle aurait été meilleure si je n’avais pas à me lever en milieu de nuit pour assurer votre protection à tous les trois, » répondit le moralf d’une voix impassible mais avec un sourire rusé en coin que seule Amaryl aperçut.


Le rouge aux joues d’Amaryl devint nettement visible, cependant elle constata que le sourire de Lyannina s’était évanoui et qu’elle avait elle aussi plongé son regard vers ses pieds. Mais elle fut encore plus surprise de voir Lormion lui-même pris de court et fixer son interlocuteur d’un regard pénétrant.


« Enfin, passons, » reprit Aelwann d’une voix plus chaleureuse. « J’ai une bonne nouvelle : le temps devrait revenir au beau en cours de matinée, et d’après notre bon aubergiste les chasse-neige devraient passer au lever du soleil. Nous serons au pont de Mortal ce soir, si tout se passe bien. Et vous pourrez admirer les portes d’Irdani au lever du soleil. »


Mais alors qu’il finissait ces mots, son regard se fit soudain lointain, rappelant à Amaryl l’instant où il avait évoqué le nom de Daelys, l’étudiante qui les accompagnerait. Mais rapidement son visage se crispa.


« Excusez-moi, » fit-il à la cantonade. Et sans attendre de réponse, il se leva, et quitta la pièce par la porte montant aux chambres.


Amaryl vit Lormion se concentrer, puis se rembrunir.



« Il a un comportement parfois étrange, cet elfe, » fit Lyannina. « Mais je suis tentée de lui faire confiance. »


« Moi aussi, » répondit Lormion dans murmure, « mais je n’aime pas beaucoup le don qu’il a de percer nos secrets les plus intimes – et de me cacher les siens… »


Il se rendit compte un peu trop tard en voyant les regards des deux sylphes qu’il avait pensé à haute voix.


À cet instant, Lyrinnan parut, l’œil encore bouffi de sommeil – et avec une bonne gueule de bois, semblait-il à la manière dont il grimaçait à la lumière pourtant assez tamisée de la salle commune.


« Ah, Marchand Lyrinnan, » l’accueillit l’aubergiste à l’autre bout de la pièce avec un sourire, « j’ai une bonne nouvelle à vous annoncer ! »


Il répéta au gros homme les quelques informations qu’Aelwann avait déjà révélées aux voyageurs, en y ajoutant quelques informations sur les prix des denrées dans l’Intérieur. À ce qu’il semblait, les rumeurs étaient fondées, et les prix flambaient dans la capitale, notamment en ce qui concernait les denrées alimentaires. Lyrinnan ricana, et Amaryl savait pourquoi. Trois de ses chariots étaient pleins à ras bord de farine de blé, qu’il n’avait pu écouler dans les foires d’Ayan – l’année avait été excellente en Faleseyan – mais qu’il pourrait vendre à prix d’or une fois à destination.


Son sourire réjoui toujours aux lèvres, il rejoignit la table de ses passagers au moment où Aelwann revenait à son tour. Son visage semblait défait, mais lorsqu’il vit le négociant qui s’installait à la table, il reprit instantanément contenance et se dirigea vers l’aubergiste pour discuter quelques instants avec lui.

_________________
"Ariane, ma soeur, de quel amour blessée,
Vous mourûtes aux bords où vous fûtes laissée !"
Qui sème le vent, récolte la tempête...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scribe.forumpro.fr
Amaryl
Voyageur minyadorien
Voyageur minyadorien
avatar

Nombre de messages : 109
Age : 22
Date d'inscription : 19/04/2008

Feuille de personnage
Race: Sylphe
Culture: Commun
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Crépuscule [ Immortalitas ]   Dim 10 Oct - 18:36

Amaryl, après avoir réfréné quelques envies de foudroyer d'un regard à la fois gêné et indigné Lormion, s'interrogeait sur l'étrange comportement de l'elfe tout en l'observant du coin de l'œil.

***A tous les trois ? Pourquoi à tous les trois ? Menacerais-je indirectement Lyannina et Lormion ?***

Cette pensée l'emplit d'une peur qui lui fit monter la nausée aux lèvres, elle ne voulait surtout pas porter atteinte à ses amis. Elle inspira profondément, et décida de profiter de tous ses moments libres pour travailler la technique que l'impressionnant Elfe Noir lui avait enseignée. Et de s'employer également à savoir ce qui lui avait fait quitter si brusquement la table que ça en avait alarmé l'oïfenian. Son intérêt pour Aelwann se décuplait à une vitesse étonnante, les évènements semblant se précipiter. Ce fut songeuse qu'elle participa aux préparatifs du départ, songeuse qu'elle marcha de nouveau en tête du convoi. Régulièrement, elle ne pouvait s'empêcher de jeter un regard derrière elle, mais son taciturne sauveur restait la plupart du temps masqué par les caravanes. Elle croisa une ou deux fois le regard de Lormion, qui prenait alors une lueur amusée, au grand agacement de la sylphe - mais du moins perdait-il un instant son air soucieux. Rien ne semblait se passer comme prévu, tout était de plus en plus inquiétant. Même la forêt autour d'elle, assez sombre, augmentait son malaise, lui donnant la sensation d'être oppressée. Des évènements dont elle ne savait rien se déroulaient, et risquaient de toucher ceux qu'elle aimait et elle-même sans qu'elle ne puisse rien y faire.

_________________
"Ariane, ma soeur, de quel amour blessée,
Vous mourûtes aux bords où vous fûtes laissée !"
Qui sème le vent, récolte la tempête...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://scribe.forumpro.fr
Lord Darkmore
Seigneur universel
Seigneur universel
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 31
Date d'inscription : 09/11/2007

Feuille de personnage
Race: Elfe Noir
Culture: Haut Elfe Noir Occidental
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Crépuscule [ Immortalitas ]   Mar 7 Déc - 18:31

Le trajet depuis l’Auberge des Trappeurs n’avait rien à voir avec celui de la veille. Autant le temps n’avait pas beaucoup changé – en dépit des assertions de l’elfe noir, le brouillard ne daignait pas se lever et il tombait toujours une fine poudreuse soulevée par le vent – et la forêt de Mortal se trouvait toujours de part et d’autre de la route, autant la progression sur celle-ci était considérablement simplifiée. Composée de quatre voies larges et régulièrement déblayées par des équipes de maintenance vêtues de vestes rouges, elle était soigneusement gravillonnée. Chacune d’entre elles était réservée à un sens de circulation, afin de canaliser le flot incessant de véhicules et de chariots qui la suivait. Les voies les plus externes étaient réservées au trafic de véhicules, comme la caravane du marchand, tandis que les deux voies internes accueillaient de rapides cavaliers qui les doublaient en un coup de vent. Au milieu, entre les deux sens de déplacement, un haut talus aux flancs pavés avec des dalles de granite lisse de taille décimétrique ne permettant aucune escalade supportait une voie ferrée, elle aussi à double sens, sur laquelle circulaient régulièrement des trains à une vitesse hallucinante. Malgré les garde-fous qui protégeaient les bas-côtés, un puissant souffle d’air balayait la route en contrebas à chaque fois que l’un des convois propulsés à l’énergie magique ou magnétique y passait.

Lormion passa une partie de la matinée à expliquer aux deux sylphes la construction et le fonctionnement de la voie ferrée, comment une masse énorme de magnétite avait été disposée le long du fond et des flancs d’une tranchée centrale, et comment le train reposant sur de gigantesques aimants dont l’orientation était modulable se retrouvait ainsi à léviter quelques centimètres au-dessus de celle-ci, et pouvant atteindre des vitesses de plusieurs centaines de kilomètres par heure, supérieures même à celle des meilleurs trains magiques, qui pouvaient pourtant se déplacer à plus de deux cents kilomètres par heure en ligne droite. La voie magnétique avait un seul défaut : le coût énorme de sa construction, dû au savoir-faire nécessaire à sa conception. Il fallait en effet réaliser un tracé parfaitement rectiligne et placer parfaitement les millions de petits aimants sur le fond de la voie. Un travail gigantesque qui ne souffrait pas d’erreur, sous peine de voir le train frotter sur les bords de la voie ou même d’en sortir, à plusieurs centaines de kilomètres par heure !

Fort heureusement, c’était un événement particulièrement rare, étant donné que le travail des agents nettoyeurs consistait également à s’assurer entre deux passages de trains que la voie magnétique était toujours parfaitement intacte à l’aide de capteurs magiques. De loin en loin, des tourelles permettaient d’assurer la transmission de messages, et outre leur fonction basique de communication rapide par signaux lumineux entre quasiment tous les points d’Immortalitas, elles pouvaient en outre avertir les convois d’un éventuel dysfonctionnement de la voie.

Le brouillard et le chasse-neige ne s’étaient guère levés lorsque vers midi ils atteignirent le pont de Mortal. Après une arche de pierre qui apparut soudainement sur la route, la caravane entra dans un petit village aux toits pentus couverts de neige. Partout des passants s’affairaient, passant d’une rue à l’autre en courant à moitié afin de rester le moins longtemps possible sous le blizzard glacial.


« C’est là que nous vous laissons comme convenu, Marchand Lyrinnan. Ce fut un plaisir de voyager avec vous. »

Amaryl sursauta. Elle n’avait pas entendu Aelwann revenir vers eux.

« Tout le plaisir est pour moi, » répondit le marchand. « Revenez quand vous le souhaitez ! »

Il faut dire qu’Amaryl avait vu une bourse d’or bien remplie passer de la main de l’elfe dans celle de leur convoyeur. C’était fou comme l’argent pouvait aider dans les relations avec ce genre de personnes…

« Nous finissons en train, » fit Aelwann aux autres lorsque ceux-ci sortirent de la voiture du marchand. « On fera plus vite, et il fait trop mauvais de toute façon pour que vous puissiez admirer le Gouffre. J’espère que ce sera mieux au retour. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minyador.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Crépuscule [ Immortalitas ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Crépuscule [ Immortalitas ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Le bosquet du crépuscule... - Terminé
» La beauté d'un Crépuscule en attire plus d'un... | PV Hivernou ? |
» Amitié, ô amitié, où te caches-tu ? [PV Crépuscule d'Orage]
» Sombre Crépuscule qui enivre mes Songes d'une douloureuse tristesse |P.V ma Crêp|
» Une compagne pour Ombre du Crépuscule

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Minyador :: Partie Jeu de rôle :: Quêtes-
Sauter vers: