Minyador

Toutes les dernieres infos sur Minyador, un monde imaginaire peuple d'elfes, de nains, de dragons et pourvu d'une riche histoire.
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dernière visite [Immortalitas]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kuut
Explorateur de Minyador
Explorateur de Minyador
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 24
Date d'inscription : 03/10/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Culture: Norbard/Immortalien
Niveau: 0

MessageSujet: Dernière visite [Immortalitas]   Mar 7 Oct - 16:39

Kuut contrôla qu'il n'oubliait rien d'important dans sa petite cabane familiale, puis sortit en refermant la porte derrière lui. Il tourna la clé métallique qu'il laissa tomber dans la neige. Personne ne pourra deviner qu'une clé qui ouvrait la serrure se trouvait juste devant nous. De tout façon, si quelqu'un voulait piller sa demeure, il pourrait tout simplement forcer la serrure d'un coup de pied. Par ailleurs, la cabane était vidé de tout objet précieux. Mais Kuut espérait bien la retrouver intact s'in décide de revenir pour se souvenir de son enfance.

Le jeune guerrier prit sa sacoche de cuir où il avait rangea du pain, une gourde d'eau, une bourse d'or et des cartes de l'Immortalitas. Puis il se mit en route vers la cité de Garnas. Mais avant tout, il voulait faire une dernière chose. Il marcha une dizaine de minute vers l'ouest jusqu'à arriver sur une petite colline, qu'il monta. À son sommet, se tenait deux pierres tombales, sans noms. Une rose gelé était posée devant chacune d'elles. Kuut s'agenouilla et donna un poingt contre le sol.


« Teräinen, pourquoi avoir fait ça ?! Nous étions une famille unie ! Tu me le pairas, sale chien ! »

Il resta là à donner des coups contre le sol de temps à autre en repensant à son enfance pendant une trentaine de minutes.

* Bon, rester là à s'énerver ne sert à rien. Je dois attendre le bon moment. *

Et il mit en route vers l'est, en direction de Garnas. Lorsqu'il commençait à apercevoir sa cabane sous le brouillard et la grèle, il entendit comme des pas qui le suivait. Il empoigna de suite la lance derrière son dos et fit volte-face pour voir dans les yeux son poursuiveur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Darkmore
Seigneur universel
Seigneur universel
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 31
Date d'inscription : 09/11/2007

Feuille de personnage
Race: Elfe Noir
Culture: Haut Elfe Noir Occidental
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Dernière visite [Immortalitas]   Ven 10 Oct - 22:43

Spoiler:
 

Kuut fit du regard un tour d'horizon. Il ne neigeait plus, mais le vent s'était levé, faisant voler une fine brume de flocons, rendant toutes choses floues même à courte distance. Pas très loin pourtant, sa maison devenait presque invisible.

Il se situait alors sur une petite éminence, d'où on voyait par temps clair la grande route reliant les villages de Gelessan et Ryvane. Kuut aurait pu choisir de descendre d'abord vers la côte pour s'approvisionner auprès des chasseurs de phoque, mais après réflexion il valait mieux rejoindre plus rapidement les grandes routes. La saison n'était pas la plus idéale pour voyager, la température allait s'échauffant et les voies non pavées seraient bientôt impraticables par la boue et les chutes de neige.
Il valait franchement mieux se déplacer en traîneau, lorsque le sol était parfaitement gelé, bref au cœur de l'hiver. A cette période en effet, il faisait trop froid pour que le temps se mette à la neige. Mais Kuut n'avait pas le choix.

Kuut finit son tour d'horizon. Rien ne bougeait dans l'immensité glacée. Le bruit de pas devait être un écho ou une illusion donnée par le vent. Il refit quelques pas vers l'est, ses raquettes s'enfonçant à peine dans la matière blanche craquante, puis s'immobilisa à nouveau. Nul écho n'avait répondu que le hurlement du vent, qui faisait voleter des tourbillons de poudreuse.

Un craquement et un mouvement, à gauche !
Le bras de Kuut se détendit et la lance jaillit droit vers l'origine du bruit... manqué, comme le signalait le son de l'arme se plantant dans la neige ! Le vent sembla alors se calmer un instant, et l'homme put apercevoir le derrière argenté d'un lièvre des neiges qui détalait le long de la pente.

Kuut eut un soupir de soulagement. Il alla rechercher sa lance, et reprit son chemin. Après réflexion, il était rare de voir des prédateurs à cette saison, lorsque le gibier abondait, pas comme en plein hiver ! De toute manière, il ne fallait pas se faire d'illusions. S'il avait eu réellement affaire à un prédateur dangereux pour l'homme, Kuut aurait déjà rejoint ses parents dans la tombe. La puissance des cargurth et des drakes surpassait largement celle des chasseurs qui devaient s'y mettre à plusieurs pour les tuer ou les repousser, et les loups n'étaient jamais solitaires.

L'homme redescendit donc la butte et mit le pied sur la route pavée. Les pavés n'étaient initialement pas polis afin d'éviter que la route ne soit trop glissante, mais des années de passage successifs de cavaliers, traîneaux et charrettes avaient rendue lisse sa surface en bien des points. La route avait grand besoin d'être refaite, mais les entreprises de terrassement attendraient certainement le moment où le sol aurait regelé pour s'en charger. Le mois de dégel annuel était une véritable plaie pour les routes.
La route en elle-même était comme la plupart des routes de la région composée d'une double chaussée, afin que les caravanes de traîneaux puissent se croiser sans la quitter, et construite légèrement en surélévation afin que le vent balaye au mieux la neige dessus, qui se retrouvait ainsi chassée dans les larges tranchées de part et d'autre.


[Hrp :] OK, à toi de me dire ce que tu fais. Tu te trouves sur la route reliant Gelessan et Ryvane. Tu peux atteindre Ryvane avant la nuit, et Gelessan en trois jours, moins même si tu as la chance d'être pris "en stop" par un marchand. Tu n'as de toute manière pas à t'inquiéter pour dormir le soir, il y a des hameaux à intervalles réguliers et les habitants du coin sont très accueillants, hébergeant sans difficulté les voyageurs et les marchands. Ryvane comme Gelessan ne sont pas de gros bourgs, mais dans la région Elessintar est une ville assez grande si tu choisis de remonter vers Gelessan. Si en revanche tu préfères aller le plus rapidement vers l'est, Toriel est un tout petit village, mais Péliphakm et Gwennath sont des villes un peu plus conséquentes.
Certaines des routes sont en gris plus foncé sur la carte, ce sont des axes principaux, dans un état impeccable et très fréquentés. Il est très facile de se déplacer rapidement sur ces grands axes.

Je te laisse composer ton plan de route. Je te conseille de rejoindre au plus vite Millen, la plus grande ville (et capitale) de la région, d'où tu trouveras facilement des transports vers Garnas. Mais tu peux également choisir de descendre vers le sud, vers Stekka et continuer vers Danaysterin pour traverser l'Immortalitas plus vers le centre sud.[/Hrp]

_________________


Dernière édition par Lord Darkmore le Jeu 26 Fév - 23:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minyador.forumpro.fr
Kuut
Explorateur de Minyador
Explorateur de Minyador
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 24
Date d'inscription : 03/10/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Culture: Norbard/Immortalien
Niveau: 0

MessageSujet: Re: Dernière visite [Immortalitas]   Dim 12 Oct - 9:53

Kuut s'arrêta et chercha dans sa sacoche en cuir une carte de la région. Plusieurs possibilités s'offraient à lui. Même si sa destination finale sera Garnas, il ne compte pas y arriver trop tôt. Son voyage sera long, et y aller d'un seul coût n'est certainement pas une bonne idée. Mieux faire un nombre conséquent de halte et arriver plus tard, plutôt que d'y aller le plus rapidement possible, pour une raison très simple : sa bourse d'or était très restreinte. Il aurait, certes, pu durer plusieurs jours, mais pas une éternité. Le mieux serait de trouver une quelconque façon de gagner un peu d'argent. Escorter un marchand serait parfait, car il se fera payer tout en avançant vers sa destination.

Kuut sortit un morceau de charbon et commença à tracer son voyage, jusqu'à Millen, la capitale. Le but de la journée est d'arriver à Ryvane avant la tombée de la nuit, afin de s'approvisioner en nourriture. Ensuite, il essaira d'arriver le plus rapidement possible à Eskandra. Depuis là, arriver jusqu'à Millen sera plus confortable et il aura une bonne probabilité de trouver un marchand à escorter. Les tapes suivante seront donc Gwennath et Alessentar. Kuut rangea le charbon et regarda son tracé noir sur sa carte. Il n'était pas très lisible, mais il pense être caable de le distinguer.

Comme prévu, Kuut arriva à Ryvane avant la nuit. Il entra dans le village et chercha une auberge où passer la nuit.

* Bien. Demain à l'aube je serai reveillé et je chercherai de quoi m'approvisionner. Si je trouve pas un marchand à escorter le voyage risque d'être long... *

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Darkmore
Seigneur universel
Seigneur universel
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 31
Date d'inscription : 09/11/2007

Feuille de personnage
Race: Elfe Noir
Culture: Haut Elfe Noir Occidental
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Dernière visite [Immortalitas]   Lun 13 Oct - 17:50

Quand Kuut arriva enfin au sommet de la dernière colline et vit le petit village aux cheminées fumantes en bas, il poussa un soupir de soulagement. Le trajet lui avait pris plus de temps, car il s'était tordu la cheville en glissant sur une plaque de glace, et la nuit était presque tombée, malgré le fait que l'on fût au début de l'été. [NB :] Minyador traverse une période glaciaire, l'Immortalitas n'est pas très au nord malgré son climat polaire. Même au cœur de l'été, la nuit dure plus de six heures.[/Hrp] Enfin il devrait facilement trouver le lendemain un rebouteux qui pour quelques pièces de cuivre lui soignerait correctement la cheville. Il demanderait probablement à l'aubergiste.

Comme la plupart des constructions de la région, les maisons de Ryvane étaient construites en bois, avec des fondations de pierre imperméabilisant le tout et un toit d'ardoises ou de lauzes. Le bois de la région était rare, et pour les constructions il fallait souvent le faire venir de la forêt de l'Artaron, à l'Intérieur. Cela ne posait cependant pas trop de problèmes, car la graisse de phoque se vendait à prix d'or à Irdani, Danaysterin ou Millen.

Kuut croisa plusieurs trappeurs qui lui firent un signe de la main. Sa famille se rendait en effet au moins une fois par semaine au marché de Ryvane, et était assez appréciée dans la région.


"Tiens, Kuut ! Tu as oublié quelque chose la dernière fois ?" lui fit l'un des trois avec un rire.

Kuut savait qu'il se nommait Olrik. Bien qu'il fût le plus petit des trois, il faisait au moins une bonne demi-tête de plus que lui, et était deux fois plus massif. Il avait la réputation de souvent chercher la bagarre lorsque les prises de la journée avaient été mauvaises, mais ce jour-là il semblait plutôt amical.


"On a trouvé trois énormes lions de mer, des comme on en voit rarement, et on va fêter ça à la taverne de Laurya, ça te dit de venir ? Allez, tes vieux n'en sauront rien, de toute manière tu n'avais pas l'intention de rentrer de nuit, si ?" ajouta le second, un dénommé Jörgen.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minyador.forumpro.fr
Kuut
Explorateur de Minyador
Explorateur de Minyador
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 24
Date d'inscription : 03/10/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Culture: Norbard/Immortalien
Niveau: 0

MessageSujet: Re: Dernière visite [Immortalitas]   Mar 14 Oct - 18:07

La dernière phrase de Jörgen raisonna dans l'esprit de Kuut tel un long échos. En particulier ces 6 mots : tes vieux n'en sauront rien. Six paroles qui sonnaient plus bruyamment que les autres. Une envie de faire taire à jamais cette de gueule de hyène envahit son esprit. Mais il sut retenir son poingt. C'est alors qu'une voix se fit entendre dans son crâne. Il savait bien qu'elle ne pouvait venir de l'extérieur, elle semblait trop fantomale et froide.

« Qu'attends-tu ? Il t'as fait resentir une douleur profonde ! Il vient d'enfoncer un couteau dans une plaie déjà profonde d'elle-même ! Il doit être puni ! »

Mais Kuut ne la prit pas en considération et espérait que ce n'était que le fruit de son imagination. Son soudain silence le rassura.


« C'est bien gentil à vous de m'inviter, mais je suis en voyage et j'espère atteindre Millen le plus rapidement possible. À l'aube de demain je vais déjà me préparer pour repartir. Et je suis un peu fatigué. Je me suis tordu la cheville en venant ici en plus... Vous sauriez pas où je peux trouver une auberge et un medecin de tour pour ma cheville ? »

_________________


Dernière édition par Kuut le Jeu 16 Oct - 8:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Darkmore
Seigneur universel
Seigneur universel
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 31
Date d'inscription : 09/11/2007

Feuille de personnage
Race: Elfe Noir
Culture: Haut Elfe Noir Occidental
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Dernière visite [Immortalitas]   Jeu 16 Oct - 0:10

Jörgen eut l'air interloqué.

"Que pourrais-tu bien vouloir aller faire à Millen ? Tu te barres ? T'en as assez de la vie par ici ? Tu sais, j'ai entendu dire qu'il y avait des problèmes ces temps-ci dans l'Intérieur et dans les grandes villes. A ce qu'il paraît ce serait dû à la Sécession. Mais j'ai aussi entendu dire que l'Empire de Métal et le Salivrat seraient mêlés. Cette fichue affaire dans les Terres du Centre est montée à la tête des dirigeants, c'est sûr ! On risque de se retrouver encore avec un 39 sur les bras. Et rester peinard ici est à mon avis ce que nous avons de mieux à faire. Allez, viens, tu dormiras chez moi et ma femme s'occupera de ta cheville ! Et si tu tiens vraiment à partir, la diligence passe demain, tu pourras dormir à bord."

"Ouais, allez, viens plutôt fêter les prises d'aujourd'hui avec nous ! Je paye la première tournée !"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minyador.forumpro.fr
Kuut
Explorateur de Minyador
Explorateur de Minyador
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 24
Date d'inscription : 03/10/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Culture: Norbard/Immortalien
Niveau: 0

MessageSujet: Re: Dernière visite [Immortalitas]   Ven 17 Oct - 10:13

Kuut ne savait que répondre. Cette voix ne semblait guère se manifestait. Comme si elle n'avait jamais été là. Il aurait préféré se reposer et dormir un bon coup plutôt que de risquer le reveil du démon. En même temps, il aurait bien aimé s'éclater. Vivre seul dans une petite cabane isolé n'est pas la meilleure chose au monde. Même si Kuut aimait bien rester seul.

* Non. Je n'ose imaginer ce qui arriverait s'il se manifeste à nouveau. Je préfère ne pas prendre de risque. *

Il regarda succesivement Jörgen et Olrik.


« N'insistez pas, s'il vous plaît. Croyez-moi, j'aurais bien aimé, mais je ne peux vraiment pas. Dites-moi plutôt où je peux trouver une auberge pour la nuit, et vous fêterez aussi à ma santé. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Darkmore
Seigneur universel
Seigneur universel
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 31
Date d'inscription : 09/11/2007

Feuille de personnage
Race: Elfe Noir
Culture: Haut Elfe Noir Occidental
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Dernière visite [Immortalitas]   Mar 21 Oct - 2:50

[Hrp :] Au fait, c'est au MJ de décider quand et comment agissent les entités supérieures. Normalement, un démon ne prend pas la peine de communiquer avec sa victime, il la possède directement corps et esprit jusqu'à ce que sa tâche soit accomplie, et celle-ci n'a alors plus aucun souvenir de ce qui lui est arrivé. [/Hrp]

Tous trois prirent un air déçu.

"Tu perds quelque chose, vieux ! Tu te serais bien plus marré en passant la soirée avec nous ! Puis Laurys accepte aussi parfois d'héberger pour la nuit... Il te réveillerait pour le départ de la diligence. Allez, viens !"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minyador.forumpro.fr
Kuut
Explorateur de Minyador
Explorateur de Minyador
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 24
Date d'inscription : 03/10/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Culture: Norbard/Immortalien
Niveau: 0

MessageSujet: Re: Dernière visite [Immortalitas]   Jeu 23 Oct - 17:13

* Et ben, ils insistent ! *

Kuut hôta son haume, laissant voleter ses cheuveux mi-long, et sourit.


« Bon, puisque vous insistez, c'est d'accord. Dites-moi où je peux poser mon armure et où on va fêter. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Darkmore
Seigneur universel
Seigneur universel
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 31
Date d'inscription : 09/11/2007

Feuille de personnage
Race: Elfe Noir
Culture: Haut Elfe Noir Occidental
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Dernière visite [Immortalitas]   Ven 24 Oct - 12:10

Jörgen eut un bref rire.

"Ho, ne me dis pas que tu ne sais pas où se trouve la meilleure taverne-auberge du village ! Enfin bon, viens, on va déposer tes affaires chez moi. A quoi bon dépenser tes pièces de bronze pour un lit chez Laurys quand je t'offre de dormir gratos ? Ça fera ça de plus en boisson ! Ne t'inquiète pas pour la diligence de demain, je te réveillerai en partant demain. Vous nous attendez avant de commencer, les gars ? J'en ai pour dix minutes. Bon, tu me suis ?"

Fourrant ses mains dans ses poches, il se dirigea à grands pas dans une rue adjacente à la route.

[Hrp :] Nota bene : il est bien entendu que tu ne portes pas une armure de métal, mais uniquement une armure de cuir. Seule l'armée impériale et les officiers portent des armures de métal. En outre, il est très improbable que tu te promènes avec une armure de métal sur toi pour deux raisons : d'un, cela entrave les mouvements, bref ne convient pas du tout à un voyage. De deux, le métal conduisant remarquablement le froid, tu risques de geler dans ton armure en la portant trop longtemps par ce climat. Par contre l'armure de cuir est très employée dans ces régions où ours et loups peuvent être fréquemment rencontrés. [/Hrp]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minyador.forumpro.fr
Kuut
Explorateur de Minyador
Explorateur de Minyador
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 24
Date d'inscription : 03/10/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Culture: Norbard/Immortalien
Niveau: 0

MessageSujet: Re: Dernière visite [Immortalitas]   Dim 9 Nov - 9:50

[HJ : Pardon pour le retard, mais j'avais un énorme manque d'inspiration...]

Kuut suivit suivit Jörgen de son même pas, sa lance en lame de croissant sur ses épaules, tenue par ses deux bras. Une fois arrivé chez l'Immortalien, il lui fit :

« Je veux bien laisser mon armure chez toi, mais je préfère garder ma sacoche sur moi. Ne le prends pas mal, mais elle contient des objets qui me sont primordials. Je me sentirai plus sur si je les ai à porter de main. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Darkmore
Seigneur universel
Seigneur universel
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 31
Date d'inscription : 09/11/2007

Feuille de personnage
Race: Elfe Noir
Culture: Haut Elfe Noir Occidental
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Dernière visite [Immortalitas]   Ven 28 Nov - 6:44

"Fais comme chez toi ! Tu es mon invité pour ce soir, c'est pas souvent que tu as l'occasion de passer la nuit ici, autant que tu sois le plus à l'aise !"

Il faisait chaud dans la maison basse de Jörgen, et c'était un plaisir après le froid mordant de l'extérieur. La femme de Jörgen, une robuste matrone au visage buriné par les travaux dans le froid, s'interrompit en voyant les deux entrer.

"Oh, mais ne serai-ce point Kuut ? Ça faisait longtemps ! Tu passes la nuit ici ? Que je sache si je prépare le lit, et quelle quantité de pain je prends pour demain matin."

Jörgen fit un signe d'assentiment.

"Bon. Ne buvez pas trop ! La dernière fois que t'es rentré de beuverie, il a fallu te ramener en brouette, Jörgen, et j'ai pas envie d'avoir à vous transporter tous les deux !"

Jörgen tenta sans succès de prendre un air penaud.

"Ben il faisait froid ce jour-là, on a bu plus pour se réchauffer..."

"Toujours la bonne excuse !" fit-elle avec un gros rire.

Une fois Kuut débarrassé de son armure, ils se dirigèrent à grands pas entre les maisons de bois du village pour rejoindre la taverne. Il ne neigeait plus, mais le vent commençait à se lever, et le froid devenait vif.


"On sera bien mieux avec une ou deux bières dans l'estomac, qu'en penses-tu ?" fit Jörgen avec un rire en se retournant vers Kuut. Il s'interrompit en voyant sortir un grand trappeur avec une énorme barbe rousse d'une des bâtisses.

"Hey, Hans ! Tu viens ? On va fêter la prise d'aujourd'hui !"

"Da ! J'allais justement te chercher."

"Ben c'est plus la peine ! On a de la chance ce soir, Kuut passe la nuit au village !"

"C'est pas souvent ! Faudra fêter ça !"

"Ouais, t'as raison ! On fera une ou deux tournées supplémentaires."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minyador.forumpro.fr
Kuut
Explorateur de Minyador
Explorateur de Minyador
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 24
Date d'inscription : 03/10/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Culture: Norbard/Immortalien
Niveau: 0

MessageSujet: Re: Dernière visite [Immortalitas]   Sam 6 Déc - 8:41

Kuut resta êxtrèmement surpris. Il n'est pas passé souvent dans ce village depuis la mort de ces parents, et pourtant tout le monde semble se souvenir de lui. Ce ne pouvait que lui faire sentir que, au fond, il n'était pas si seul que ça. Et peut-être que ce soir il aura retrouvé encore d'autres connaisances. Mais il ne pouvait détacher sa pensée de Teräinen. Comment oublier ce chien ! Mais peut-être que se distraire de lui un moment lui fera le plus grand bien.

« Dans quel taverne irons-nous ?fit Kuut a Jörgen. Les rares fois que je suis passé j'ai fait le tour de toutes les tavernes du village, mais impossible de me souvenir des noms ! »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Darkmore
Seigneur universel
Seigneur universel
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 31
Date d'inscription : 09/11/2007

Feuille de personnage
Race: Elfe Noir
Culture: Haut Elfe Noir Occidental
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Dernière visite [Immortalitas]   Mar 27 Jan - 21:56

Jörgen éclata d'un rire énorme :

"Et si on refaisait le tour des tavernes, pour que tu t'en souviennes... ou pas !"

Hans se joignit à son rire, tout en donnant une claque énorme sur le dos de Kuut.

"On va commencer par chez Laurys. Que dites-vous de faire un concours de rails ? Je paye la première voie !" fit-il à la cantonade alors qu'ils entraient dans la première taverne, dont l'ambiance chaleureuse et la musique joyeuse contrastaient incroyablement avec le calme glacé à l'extérieur.

Sur l'estrade, un groupe de musiciens jouait joyeusement des airs folkloriques à la flûte, à la viole, à la harpe et au cromorne.

Une ovation répondit à Hans, et la tenancière, une femme aussi large que haute aux pommettes rouges commença à remplir les fameux "rails" : un alignement de huit bières disposées sur un fût, que chaque participant se devait d'avaler le plus vite possible bien évidemment ! Chacun reçut ainsi son rail de bières à la pression, et les musiciens se préparèrent à jouer la musique traditionnelle du "rail".


"Trois... Deux... Un... Buvez !" fit la tenancière.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minyador.forumpro.fr
Kuut
Explorateur de Minyador
Explorateur de Minyador
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 24
Date d'inscription : 03/10/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Culture: Norbard/Immortalien
Niveau: 0

MessageSujet: Re: Dernière visite [Immortalitas]   Lun 9 Fév - 9:33

Kuut montrait un faux sourire, mais qui semblait plus vrai que nature. Il n'était pas spécialement d'humeur à boire comme un trou et à se saoûler. Déjà que sa cheville était toujours aussi douloureuse à chacun de ses pas, bien que la musique et le chaleureux bienvenue qu'on lui offra lui faisait chaud au coeur.

* Je crois que se serait utile si au moin l'un d'entre nous ne soit pas aussi saoûl que les autres... Mieux vaut que je me modère, je crois que j'aurai plus 'une personne à ramener à la fin de cette soirée. En plus j'ai pas trop l'habitude de boire... *

Il se posa donc devant son rail et au signal de la tenancière il empoigna la première chope pour la finir coup sec, alors que les autres en étaient déjà à la troisième ou la quatrième, voire la cinquième... Se sentant légèrement la tête qui tourne, Kuut préféra ne pas finir son rail. Par politesse, il fit mine de s'écrouler sur une chaise en annonçant sa défaite contre les sept dernières chopes de bière.


« Ouf ! J'en peux plus, moi ! »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Darkmore
Seigneur universel
Seigneur universel
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 31
Date d'inscription : 09/11/2007

Feuille de personnage
Race: Elfe Noir
Culture: Haut Elfe Noir Occidental
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Dernière visite [Immortalitas]   Dim 15 Fév - 14:59

Hans partit d'un gros rire à ce moment-là.

"Ha ! C'est à moi, j'ai gagné !"

La musique cessa et les autres reposèrent leur septième ou huitième bière avec des grognements.

"Bien joué Hans ! Tu te rembourses la tournée !" fit Laurys.

Il était en effet coutume pour le vainqueur de se faire rembourser le prix de sa consommation. En réussissant à être premier, Hans avait fait très fort car c'était lui qui avait payé la tournée.


"Allez, je fais la deuze ! Chez Olga ?" proposa Jörgen.

Tous les challengers acquiescèrent et quittèrent la taverne en se tenant par les bras - c'était la coutume dès le premier rail, même si elle était née du fait qu'après le quatrième ou le cinquième rail cela devenait un peu nécessaire si on voulait éviter de finir dans le fossé enneigé ! Laurys ferma la taverne derrière eux, et les musiciens et elle partirent à la suite des quinze "cheminots", après que ceux-ci aient rempli un besoin bien nécessaire après la tournée de bières ! Sur le chemin, celle-ci s'approcha de Kuut.


"Tu n'es pas malade ? Je ne t'ai vu finir qu'une seule bière !"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minyador.forumpro.fr
Kuut
Explorateur de Minyador
Explorateur de Minyador
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 24
Date d'inscription : 03/10/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Culture: Norbard/Immortalien
Niveau: 0

MessageSujet: Re: Dernière visite [Immortalitas]   Lun 23 Fév - 17:47

[HJ : pardon pour le manque d'imagination, mais je suis en panne d'inspiration -_-'']

Kuut semblait perturbé. Il éprouvait un certain agacement à lui répondre, puisque dans ce petit village la bière et l'alcool est comme l'eau, mais avec ce petit plus en plaisir que l'être humain adore. Boire entre ami est devenu une tradition, donc. La plupart ne se saoûlent pas facilement, tellement cette sensation leur semle naturelle et habituelle. Mais Kuut n'est pas comme eux. Il n'a pas vécu dans ce village, n'y a jamais vécu. Il venait simplement rendre visite avec sa mère quelques fois tout au plus. Sans oublier que son père était un soldat. Il était donc très stricte en se qui concèrne l'alcool. Alors pourquoi devait-il se détacher, lui, de ses habitudes, rien que pour respecter une tradition ?

* Mais tout de même, que vont-ils penser ? Maman disait toujours qu'un mensonge avec un but bon vaut mieux que milles vérités. *

Il se tourna vers Laurys et masqua la vérité : mieux valait ne pas boire pour ramener les autres éponges chez eux...


« À vrai dire, oui, je ne me sens pas trop dans mon assiette. J'ai voyagé toute la journée et ma cheville me fait toujours un peu mal. Je pensais qu'une bonne bière m'aiderait à me rendre énergie et motivation. Mais je suis tellement à plat, que je ne peux même pas finir une seule bière ! Cependant, je ne veux pas gâcher la fête à tout le monde, alors je vais essayer de faire de mon mieux ! »

Il adressa un large sourire amicale à la femme, avant de reprendre son avancée vers la prochaine taverne. La soirée promettait d'être longue...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuut
Explorateur de Minyador
Explorateur de Minyador
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 24
Date d'inscription : 03/10/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Culture: Norbard/Immortalien
Niveau: 0

MessageSujet: Re: Dernière visite [Immortalitas]   Lun 13 Juil - 11:00

« Chez Olga, sont appréciés même les gaga ! »

Tel était le "slogan" que la communauté ne cessait de répéter avec une joie presque euphorique. Kuut ne pouvait que sourire. Visiblement, cette bonne humeur était collective ! Quoique, il put se retenir de chantoyer, lui... Lorsqu'il firent effraction dans la taverne de Olga, ce fut Jörgen qui annonça les préparatifs des rails. La tenancière, probablement la dénommée Olga, commença donc de préparer les dizaines de verres de bières. Kuut dut se frotter les yeux, lorsqu'il la vit. Elle et Olga lui semblait identiques, avec une seule différence, leure tenue et leure coupe de cheveux. L'homme pensa que ce devait être l'effet de la bière, bien qu'il fut surpris que les effets soient si lourds pour une seule bière ! Après tout, il avait perdu l'habitude de boir depuis quelque temps.
Quoi qu'il en soit, il commençait à oublier le voyage et tous ses problèmes, afin de mieux profiter de la fête. Lorsqu'il fut servit, il leva la main et hocha la tête en signe de refus. Tout le monde était bien joyeux avec son rail et ne ferait pas attention à lui, qui n'en a pas pris. Il préférait écouter les musiques populaires que jouaient quelques musiciens dans un coin de la taverne. Puis, le compte à rebours. La buvée du rail pouvait commencer. Et le vainqueur fut à nouveau Hans, qui éclata d'un rire les plus joyeux. Il fit même une petite danse... avant de trébucher ! On l'aida à le relever, alors qu'il continuait son fou rire. Ce fut à nouveau Jörgen qui annonça la prochaine taverne : Chez Jertrude. Et tout le monde hurla : "Cap chez Jertrude !".
Tandis que les buveurs se tenaient en groupe de trois ou quatre, bras de dessus bras dessous, Kuut se tenait droit, comme un balai, un sourire heureux aux lèvres. Puis, un homme s'approcha de lui et lui posa un bras sur l'épaule, en lui annonçant
:

« Eh dit, Kroute, il t'es jamais arrivé de te demander : "Et si le monde était jaune ?". Ce serait horrible ! On reconnaîtrait pas les citrons des cailloux en forme de citrons ! »

Ce fut un deuxième homme, adossé contre le premier, qui intervint :

« Oh, Yann, t'es vraiment trop stupide ! Si tu presse un caillou, tu sens qu'il est dur et que c'est un caillou ! »

« Mais si on pressait tous les citrons, on aurait que des jus de citrons. On pourrait plus couper des tranches d'un citron pressé ! Comment on ferait alors pour donner ce petit plus aux tranches de viandes de phoques ? »

« Au lieu de les presser tu les coupe, idiot ! »

Le dénommé Yann éclata de rire, étant tout a fait d'accord avec son compagnon. Les deux se mirent donc à chantoyer joyeusement. Même des cloches chanteraient mieux ! Aussi, Kuut, les acompagna dans leur chanson, pour ne pas les entendre, mais surtout pour rigoler, lui aussi ! Et les trois hommes suivirent l'assemblée dans la taverne de Jertrude, qui ne cessait de répéter "Le rail !" tout en hurlant. Kuut apréciait cette bonne humeur général, puis resta surpris lorsqu'il vit la tenancière. Elle n'était pas comme les deux précédentes, bien en chair, dont le visage était empli de tâches de rousseurs. Celle-ci semblait bien jeune. Peut-être plus que lui. Elle était plutôt mince, quoique,pas tant que ça, et bien formée. Ses longs cheveux blonds tombaient sur ses épaules, telle une vague de mer. Quelques-uns affirmait que c'était Sabine, la fille de Jertrude. Evidemment, les désirs pervers que la plupart des hommes hurlaient ne pouvaient pas manquer. L'alcool a cette tendance à retirer la gêne du consommateur. Kuut ne broncha pas, puisqu'il savait que, si lui aussi avait bu tant de bières, il n'aurait pas agit très différamment.
Lorsque les rails furent distribués et le compte à rebours achevé, la jeune tenancière s'approcha du voyageur, qui était assis au bar, souriant, alors qu'il observait les autres hommes attrapper leur verre et le vider à une vitesse fulgurante.


« Kuut, c'est bien toi ? »

Le concerné resta perplexe. Comment une femme si jeune pouvait se souvenir de lui, alors que cela faisait des années et des années qu'il ne venait plus à ce village. Puis l'illumination ! C'était la même Sabine avec qui il jouait quand il était tout petit ! La petite fille avec qui il avait échangé son premier baiser était là, à lui parler ! (Et elle était devenue bien formée ! Bien qu'elle n'était pas très grande) Kuut lui adressa un large sourire.

« Sabine ! Je t'avis pas reconnu ! Ca fait un bail ! Comment vas-tu ? »

Les deux se saluèrent en faisant la bise, tandis qu'ils discutaient joyeusement du plus et du moins. Entre temps, Jörgen finit le rail avant tout le monde. Hans semblait bien fatigué, après deux victoire consécutives ! Et les hommes mirent le cap vers la prochaine taverne, alors que Kuut et Sabine continuaient de discuter joyeusement. La taverne se vida et les deux restèrent seuls, continuant de discuter tranquillement. Personne ne semblait s'être rendu compte qu'il leur manquer deux personnes, mais c'était peut-être bien mieux ainsi. Ce qui dérangeait le plus à Kuut, c'était qu'il devait partir à l'aube du lendemain. Enfin, c'est ce qu'il pensait, avant que Sabine ne lui pose une question quelque bien irritante.

« Et tes parents ? Comment vont-ils ? »

L'homme ne répondit pas tout de suite. Il parvint à ne pas effacer ce sourire de ses lèvres et n'eut aucune difficulté à improviser un mensonge.

« Ils vont très bien, merci ! »

« Et quel bon vent te mène à Ryvane. »

Il eut un peu de peine à répondre, mais il y parvint.

« Et bien, j'ai décider d'entamer un voyage. Je trouvait ma vie quelque peu monotone, j'ai décidé de changer d'air et de voyager. D'ailleurs, demain j'esserai de trouver un char marchand et de partir à l'aube. Me séjou ici sera très court. »

Sabine resta un peu surprise, mais finit par dessiner un faux sourire sur ses lèvres. Kuut savait bien qu'elle cherchait à dissimuler la "mauvaise nouvelle". Comment lui en vouloir ? Après des années qu'ils ne se voyaient pas, ils se rencontrent enfin, et ils seront déjà séparés après quelques heures...

« Je suis contente pour toi ! J'espère que tu seras rapidement de retour à Ryvane, pour nous raconter tes aventures et tes voyages à travers l'Immortalitas ! »

L'homme effaça net son sourire. Il ne savait pas comment le lui dire, mais il le fallait. Il préférait que personne ne se fasse de fausses illusions, plutôt qu'ils attendent en vain son retour.

« Sabine... Je ne pense pas qu'il y ait de retours... Ce sera un adieu, pas un aurevoir... »

Les deux se turent. C'était une mauvaise nouvelle de trop, mais une vérité tout de même. Il ne pouvait pas lui dire qu'il partait traquer son frère, mais il ne voulait pas lui mentir sur toute la ligne, non plus. Puis, il tenta de changer de sujet, afin de ne pas gâcher ces retrouvailles.

« Sinon, ce boulot de barmaid, ça te plaît ? »

Les deux retrouvèrent sourire et bonne humeur, jusqu'à la fin de la soirée. Après une ou deux heures, alors qu'au loin on pouvait entendre les pêcheurs chantoyer et se salouer, Kuut et Sabine décidèrent qu'il était temps de se dire adieu. Il s'embrassèrent, comme il l'eurent déjà fait jadis, non sans quelques larmes, surtout de la part de la fille. Puis, le voyageur rejoignit Jörgen à l'extérieur. Il puait l'alcool de façon considérable et sa voix avait un accent de sâoul, extrèmement marqué.

« Hey, Kuut, mais où t'était passé ? Je me retourne et tu disparaît, ça se fait pas ça ! »

Kuut lui sourit et posa le bras de l'homme sur son épaule, pour qu'il ne s'écroule pas.

« Désolé, mais, je pensais à un truc... Et si le monde était jaune ? »

Jörgen éclata de rire avant de lui répondre.

« Oh, mon pote, tu as trop bu, si tu veux mon avis ! Et mon avis est aviseur, comme son nom l'indique, tout en indiquant qu'il indique ce qu'il indique en indiquant qu'il indique ! Tu vois comment ! »

Il n'avait pas tout compris, mais il laissa échapper un petit rire. Puis, l'homme lui adressa à nouveau la parole, avant de tomber dans un profnd sommeil.

« N'empêche, ce serait sacrément horrible que le monde soit jaune ! Comment reconnaître si on a un verre d'eau ou un verre de bière ? Faudrait vraiment... être... vâchement... balèrze... pour... »

Kuut apporta donc le pauvre chez lui, où sa femme l'attendait. Elle ne semblait guère surprise que son mari soit si sâoul, étant donné que ce ne devait pas être la première fois. Elle avait prépré deux chaises, sur lesquelles étaient posés un coussin et une couverture, affirmant que c'était le lit pour son mari, tandis que elle et Kuut auraient séparés le lits matrimonials et auraient dormi là. L'invité insista pour que ce soit lui qui dorme sur le lit-chaise, puisque l'homme, vu son état, devair plutôt dormir dans un bo lit confortabée, et que jamais il ne laisserait une femme dormir dans de telles conditions. La discussion n'allait pas tarder à devenir une dispute, jusqu'à ce que la femme cède et accepte ce que lui proposait Kuut. Avant de monter avec son mari sur les épaules, l'Immortalienne affirma qu'elle se lèvera à l'aube avec lui, à la recherche d'un char marchand Cette fois, il ne put la faire changer d'avis. Il se coucha donc sur les chaises, posa sa tête sur le coussin et retira la couverture. Il fixa le plafond et se plongea dans ses pensées. Il était profondément désolé pour ce qui s'était passé avec Sabine, mais il avait l'impression qu'il n'avait pas le choix. En plus de cette obstination à tuer son frère, il ne pouvait négliger qu'il était presque possédé par une force démoniaque. Et jamais il ne voudrait que ce démon se réveille, alors qu'il est bien tranquille à ses côtés. Finalement, il se dit qu'il avait fait le bon choix, et il ferma les yeux, en attendant le sommeil.

* Demain risque d'être une très longue journée... *

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuut
Explorateur de Minyador
Explorateur de Minyador
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 24
Date d'inscription : 03/10/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Culture: Norbard/Immortalien
Niveau: 0

MessageSujet: Re: Dernière visite [Immortalitas]   Mar 25 Aoû - 15:31

Kuut fut réveillé par une délicieuse odeur de pain en train de cuire. Se redressant, il vit par la porte de la cuisine entrouverte la femme de Jörgen devant les fourneaux, occupée à préparer du pain et des tourtes au fromage. De l’extérieur de la maison venaient le bruit des instruments de métal que l’on aiguisait. Le soleil n’était pas encore levé, mais l’homme de la maison devait déjà se préparer à se rendre au travail. Ces Norbards avaient décidément une capacité de récupération impressionnante.

« Ah, tu es levé ! » fit la cuisinière en le voyant debout. « J’allais te réveiller, la diligence est attendue dans moins d’une heure. Je te prépare de quoi tenir trois jours, comme ça tu n’auras pas à t’inquiéter avant d’être rendu dans une grande ville où tu te trouveras ce qu’il te faudra. Si tu vas à Millen, demande à mon mari, je crois qu’il connaît une ou deux personnes là-bas, il pourra te donner leur adresse, car on m’a dit que la ville était assez chère question logement. »

Elle le conduisit dans la salle d’eau, où l’attendaient ses vêtements propres à côté d’un baquet rempli d’une eau qu’il trouva presque trop chaude à son goût, mais ce n’était rien comparé à la température infernale qui régnait près des fourneaux de la cuisine, où il se rendit une fois débarbouillé. La maîtresse de maison lui servit un copieux petit déjeuner – œufs et bacon accompagnés de pain frais et d’une jatte de riz au lait.

Une fois celui-ci avalé, Kuut prit congé de sa famille d’accueil, non sans avoir pris note des coordonnées des amis de Jörgen, et se rendit vers le relais des diligences, qui se trouvait à la porte sud de la ville. Le jour se levait à peine, et le soleil jouant à cache-cache avec les nuages donnait assez peu de lumière, mais lorsque ses rayons se réverbéraient sur les plaques de glace, ils en devenaient éblouissants. Le village était déjà presque vide, les trappeurs et les pêcheurs étant partis dès le point du jour, mais d’appétissantes odeurs émanaient de chacune des demeures basses de la ville.

Lorsque Kuut, les bottes à nouveau souillées par la boue de la neige en train de fondre sur la route, atteignit la Porte Sud, la diligence n’était pas encore arrivée, bien que trois personnes soient déjà en train de l’attendre, à l’abri sous le porche du bâtiment. La porte était entrouverte, et à son arrivée il en sortit deux hommes dont un entre deux âges que celui-ci reconnut comme étant le vendeur de billets, un dénommé Olaf.


« Encore un passager pour la diligence d’Eskandra ? » demanda Olaf à Kuut.

« Oui, en effet. »

« Vous avez de la chance, la prochaine ne devrait pas tarder. Suivez-moi à l’intérieur. »

Le guichetier entra dans le bâtiment, suivi par l’aventurier. La construction basse avait des poutres apparentes au plafond, mais malgré la petitesse des fenêtres il y faisait assez clair, car les murs étaient blanchis à la chaux. Olaf passa derrière son comptoir – où il devait s’ennuyer comme un rat mort pendant la journée, ce qui expliquait certainement pourquoi il avait la réputation de passer plus de temps dans la taverne d’en face qu’à son poste.

« Aller-retour ?

- Non, aller simple », répondit Kuut.

« Alors cela vous fera soixante-quinze pièces de cuivre. »

Le guichetier se saisit d’une petite caisse de bois située sous le guichet et en sortit un tampon et un ticket vierge, qu’il tamponna à la date du jour et tendit à Kuut en échange de la monnaie, puis rangea à nouveau son matériel.

« Normalement, la diligence devrait passer très bientôt, si elle n’a pas eu de soucis en venant. » fit Olaf en raccompagnant son client vers la sortie.

Ils n’eurent même pas à attendre. Alors même qu’ils ressortaient, le véhicule apparut en haut de la rue. Tiré par quatre chevaux aux flancs fumants dans le froid, il s’arrêta juste devant le bâtiment avec un art consommé du cocher. Trois passagers en descendirent. Olaf jeta à peine un coup d’œil à leurs billets, avant d’appeler ses aides qui sortirent de la taverne d’où ils guettaient l’arrivée du véhicule afin de dételer les bêtes et de les remplacer par des chevaux frais.

Le cocher ne se montra guère plus pointilleux quant aux tickets de ses nouveaux passagers. Seuls ses yeux sortaient de son épais pardessus brun taché de neige et de boue et de son tricorne qui avait vu bien des hivers, des yeux d’un bleu délavé qui ne brillaient d’aucun feu. Il ne prononça pas un mot alors que s’opérait le changement de montures et de passagers, et Kuut, déçu par le peu d’intérêt qu’offrait le personnage, reporta son attention sur ses autres compagnons de voyage.

Il ne restait qu’un seul passager dans la diligence, et celui-ci semblait dormir profondément contre la portière de gauche du véhicule, son capuchon camouflant totalement son visage. Son ample mante noire recouvrait tout sauf ses mains qui étaient gantées. À la différence de deux des passagers qui venaient de descendre, il n’avait visiblement pas de valise sur le toit de la diligence, mais une petite sacoche brune fermée par une chaîne en acier était posée dans le filet au-dessus de sa banquette, à côté de laquelle Kuut plaça son balluchon.

La seconde personne était celle qui était sortie du poste au moment où Kuut était arrivé. L’homme portant un pardessus de toile grise était quasiment chauve, comme Kuut put le remarquer lorsqu’il enleva sa toque de feutre. Il transportait une lourde valise noire, que les aides d’Olaf durent porter à deux pour placer sur le toit. Son visage sévère contrastait avec celui du troisième passager, une femme joufflue et rougeaude dont la bouche semblait en permanence prête pour le rire. Il s’agissait visiblement d’une femme de la campagne venue faire ses courses au village, car ses bagages consistaient en un assortiment de sacs qui encombrèrent les paniers au-dessus des voyageurs à un tel point que les deux derniers furent obligés de garder leurs bagages à main entre les jambes des voyageurs, ce qui n’était guère confortable à vrai dire, surtout considérant le trajet d’une vingtaine d’heures à venir…

Les deux derniers passagers étaient deux hommes que Kuut avait aperçus chez Jertrude. Le premier était un homme mince au profil aquilin et au maintien droit, qui avait à peine touché à ses bières, et avait surveillé avec un air fortement réprobateur l’ivresse croissante des villageois. Son bagage cliqueta lorsqu’il le posa entre ses jambes, et lorsqu’il s’assit contre la porte de droite, sa cape blanche s’ouvrit un instant, juste assez pour que Kuut, qui était assis en face, remarque le pommeau d’une épée.

Enfin, le trappeur barbu qui avait failli vaincre Hans chez Jertrude s’installa à la dernière place de libre, entre le dormeur et Kuut, en face de la grosse fermière. Il empestait encore l’alcool, et Kuut grimaça quand il s’effondra plus qu’il s’assit, faisant tressauter le véhicule presque autant que lorsque la fermière s’était assise à la gauche du chauve. Kuut se remémora son nom – il s’appelait Jansen. Sa profonde respiration était puissante comme un soufflet de forge, tant et si bien qu’il ne fallut guère de temps avant que l’atmosphère de la diligence ne soit complètement empuantie par l’odeur de la bière.

Ce fut probablement ce qui réveilla le premier passager, qui releva sa capuche, révélant un visage assez commun, d’une trentaine d’années. L’homme était assez pâle, mais avait les cheveux et les yeux d’un brun presque noir.


« Nous sommes à Ryvane ? » demanda-t-il d’une voix calme.

« Oui. Vous rendez-vous également à Eskandra ? » interrogea son vis-à-vis, le chauve au pardessus gris. Son interlocuteur acquiesça.

« Je vais plus précisément à Irdani où je dois me rendre au Jardin des Plantes, mais je préfère passer par ici, même si c’est plus long que par Péliphakm. La dernière fois, on m’a volé mon sac à Elessintar, et je n’ai pas envie de recommencer l’expérience.

- Comme je vous comprends ! Au fait, je me nomme Avildan, pour ceux qui ne me connaissent pas. » fit-il à l’attention des autres passagers. « Marchand cherchant à élargir ma clientèle pour de l’outillage de construction.

- Martir, pour vous servir. »

Pareillement, les quatre autres se présentèrent, hormis Jansen qui se contenta de grogner et commença à dormir, ses ronflements faisant vibrer le véhicule alors que celui-ci n’était pas encore reparti, le cocher étant certainement en train de prendre une boisson chaude au bar avant de remonter sur son siège. La fermière se nommait Malia. Quant au dernier homme, il se présenta sous le nom de Lostar, soldat en permission qui retournait au Millen’s Gate.

Puis la diligence s’ébranla. Au début, les ronflements de Jansen découragèrent un peu les tentatives de conversation, puis ceux-ci diminuèrent jusqu’à un niveau acceptable. Autant Martir et Lostar semblaient assez peu loquaces, autant Avildan et Malia passèrent la matinée à bavarder. Avildan était intarissable sur ses clients et sa marchandise – un assortiment d’outils allant de la hache au poinçon, en passant par des pics à glace ou des rabots – et Malia répéta au moins quinze fois que la vie était impossible dans un village avec tous ces gens, et qu’elle se demandait comment on pouvait vivre dans une ville avec des milliers d’habitants, que c’était impossible et qu’elle ne le supporterait pas du tout, ah non mes bons messieurs ! Martir expliqua brièvement qu’il était herboriste et guérisseur, et qu’il se rendait à Irdani pour poursuivre ses recherches sur certaines plantes médicinales. Lostar n’ouvrit la bouche quasiment que pour répondre à une question de Kuut sur les actuels dirigeants des forces armées immortaliennes, à laquelle Kuut put constater que depuis le départ à la retraite de son père bien peu avait changé.

Aux alentours de la mi-journée, ils firent halte dans un relais où leurs chevaux furent échangés et où ils prirent un morceau dans une grange réservée à cet effet, avec une table et des chaises à l’abri du vent. Le cocher et le propriétaire du relais s’étant joints à eux, la discussion fut plus animée, même si elle ne traita globalement que de banalités, principalement concernant le temps qui décidément ne s’améliorait pas.

En réalité, leur hôte avait peu d’informations récentes de l’Extérieur, du moins peu que les voyageurs ne connaissent pas. L’on disait que la guerre avait repris au Feldonodrenar – rien de bien surprenant, depuis la fin des Guerres Chaotiques, nombreux étaient les seigneurs à remettre en question l’autorité d’Avustus – mais ça semblait bien loin pour que ça concerne quelques voyageurs dans le nord de l’Immortalitas. Les informations concernant le prix des denrées dans l’Intérieur, par contre, intéressèrent beaucoup la plupart des voyageurs. À Irdani, le pain était rendu à quasiment une pièce de cuivre, il n’avait jamais été aussi haut depuis plus d’une dizaine d’années ! Tout ça à cause des émeutes de la fin automne, lorsque les étudiants qui protestaient contre la hausse des impôts gouvernementaux afin d’entretenir l’armée avaient malencontreusement mis le feu aux plus grands hangars de stockage de blé de la ville. Le quart des réserves avait brûlé avant que l’incendie n’ait pu être maîtrisé. En conséquence, toutes les denrées alimentaires avaient vu leurs prix doubler en quelques semaines, et avec l’hiver qui s’éternisait, ce n’était pas près de s’arranger…Dommage car la récolte de l’année précédente avait été plutôt bonne, et les prix étaient normaux dès qu’on s’éloignait suffisamment de la capitale…

Le vent avait chassé les nuages, et le soleil donnait à présent fortement sur les étendues enneigées. À l’abri sous l’auvent du relais, la température devenait même agréable, et plusieurs d’entre eux se défirent de quelques épaisseurs de vêtements pour ne pas prendre froid en ressortant.

Mais bientôt il fut temps de repartir. Il leur restait une longue route à faire. Fort heureusement, la fermière, qui habitait à proximité, prit congé d’eux, et ce fut un soulagement pour tous que Jansen puisse ranger ses tonnelets ailleurs qu’au milieu de la diligence où ils avaient roulé toute la matinée, écrasant pieds et chevilles.

À partir de là, le voyage fut beaucoup plus calme. Jansen s’était rendormi, mais il avait visiblement trouvé une meilleure position qui réduisait quasiment à néant ses ronflements. Quant aux autres passagers, le marchand avait tenté de les sortir de leur mutisme, mais les réponses laconiques et glaciales de Lostar finirent par doucher son enthousiasme. Martir semblait totalement absorbé par le paysage et n’opposa que des réponses polies mais vagues à toutes ses tentatives d’en savoir plus sur ses recherches en herboristerie, quant à Kuut, il était plongé dans ses réflexions. Plusieurs fois, alors qu’ils prenaient leur repas du midi, il avait eu l’impression que le démon allait se manifester, pour finalement ne laisser qu’une sensation de malaise au plus profond de lui.

Ce fut donc dans cette atmosphère morose que la diligence stoppa pour la nuit, après un autre bref arrêt en fin d’après-midi pour changer une nouvelle fois de chevaux. Ils furent bien contents de payer les douze pièces de cuivre que coûtaient la nuit et le repas dans le gîte, car bien que la diligence fût confortable, le besoin de se dégourdir les jambes se faisait sentir. Aussi quel plaisir ce fut pour Kuut de se plonger dans un lit qui quoique dur offrait la possibilité de s’allonger !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kuut
Explorateur de Minyador
Explorateur de Minyador
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 24
Date d'inscription : 03/10/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Culture: Norbard/Immortalien
Niveau: 0

MessageSujet: Re: Dernière visite [Immortalitas]   Mar 25 Aoû - 16:44

On pouvait lire une joie indescriptible sur le visage de Kuut, lorsque celui-ci laissa tomber sa sacoche au sol et posa sa lance en lame de croissant à une paroi de la pièce, non loin du lit. Il ôta également son armure de cuir, son haume étant resté accroché à son arme. Les différentes parti de sa tenue était à préset éparpillée dans toute l pièce. Il faut dire qu'il faisait bien chaud dans les auberge. Et puis, qu'il fâsse chaud ou froid, cela n'aurait fait aucune différente pour l'aventurier, tel son désir de pouvoir allonger ses jambes était forte. Il mit donc au lit, sachant que le lendemain serait un voyage tout aussi long. Autant en profiter ! Puis il ferma les yeux et s'endormi rapidement.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Kuut entra dans la taverne de Jertrude avec une bonne humeur qui illuminait presque son alentour. Il venait d'acheter quelques épices pour sa mère avant d'aller travailler avec les pêcheurs. Ces dernières avistèrent une otari des plus grosse, comme on n'en voit rarement dans cett région. Il se posa au bar et demanda une pinte à la tenancière qui donna son nom à son établissement. De jour, ce dernier avait une autre allure que de nuit. Les gens sont très calmes et discutent de ce qu sort de leure routine habituelle. Kuut lui-même avait une conversation avec Jertrude où il lui raconte leurs exploits dans l'immensité de l'océan. Etant donné que Minyador entrait dans une période glaciaire, l'eau glacée ne rendait pas la pêche facile. Mais ils étaient optimiste et continuaient leur travail, étant donné que c'est tout ce qui leur apporte argent et plaisir.
Puis, soudain, l'atmosphère commença de se faire plus sombre. Deux personnes entrèrent. Kuut n'en crut pas ses yeux. Au seuil de la porte se tenait Sabine, accompagné d'un personnage qu'il connaissait très bien. La jeune et belle tenancière était main avec... Kuut ! Il refusait d'y croire, c'était impossible. Qui était-ce ? Que voulait-il ? Mais surtout, que faisait-il avec elle ?! Alors que toutes les personnes présentent auparavant dans la taverne disparurent, Jertrude y compris, Kuut s'approcha précipitamment de... lui-même ! Il le prit par le col de sa chemise de marin et lui hurla à la figure :


« Mais t'es qui toi au juste ? »

L'homme ne répondit pas. Ce fut Sabine qui le fit à sa place.

« Eh, bas les pattes de mon fiancé ! »

Et ce dernier éclata de rire. La bouche bée et les yeux grands ouverts, Kuut n'en croyait pas ses oreilles. Et alors que la jeune femme semblait figée, le regard vide, cet étrange personnage prit la parole, en laissant échapper quelques rires entre deux.

« Tu as bien entendu mon vieux ! Qu'est-ce qu'il y a ? T'es jaloux ? »

Kuut ne répondit pas, tels son étonement e et sa colère étaient grands.

« La vérité, c'est que tu aurais très bien pu être à ma place, aujourd'hui ! Elle te veut et tu le sais. Mais tu as préféré laisser ton bon sens prendre le dessus ! Tu crois que tu as un devoir à accomplir et tu péfère aller chasser cet homme, plutôt que de te prendre la femme que tu as à tes pieds ! »

L'aventurier reçu un coup de poingts improviste de la part de lui-même et fut propulsé contre une table, alors que la taverne était totalement vide, l'obscurité l'envahissant. L'homme se releva. Il ne comprenait plus rien ! Pourquoi était-il en train de parler et de se battre contre lui-même ? D'ailleurs, ce type était-il bien lui ? À en juger par ce qu'il dit, oui... Mais tout de même... la chose restait étrange. Alors que Kuut s'eut relevé, l'étrange personnage le prit par la chemise et le plaqua conre le mur le plus proche.

« Tu sais quel est ton problème ? Tu doit toujours tout prévoir à l'avance ! Préparer le moindre petit acte, rien de doit être laissé au hasard ! Et tu crois que le monde et parfait et suivra ton rythme ! Quelle naïveté ! C'est ça qui t'a condamné lors de la trahison de ton frère ! Tu croyais que rienn'irait casser ce cycle qu'était ta routine ! Mais c'est faux ! Certaines décisions doivent être prises sur le moment, sans réfléchir ! »

Les derniers mots de l'homme conclurent avec un nouveau coup au ventre de Kuut, ce qui fracassa la paroi de bois. Les deux hommes se retrouvèrent dans une immensité glaciale, dont seule la neige était visible à des kilomètres à la ronde. Pas de montagnes. Pas de nuages. Uniquement une lune d'un rouge sanglant et cet étendue blanche de la neige. Tel était l'environnement dans lequel se trouvaient les deux êtres. Ils étaient ous deux vétus d'une armure métallique et armés de la même lance en lame de croissant. Ils ne portaient pas de haume. Leur regard se croisait donc, tel un éclair sauvage qui ne cessait de scintiller.

« La vie est courte, Kuut. Profite des plaisirs ! Laisse tomber les devoirs et l'honneur ! Sois une hyène ! Sois perfide ! Sois salaud ! Sois... »

« Ta gueule ! » le coupa le vrai Kuut avec un hurlement. « Tu n'as pas à me dire ce que je dois faire ! Je vis comme je le veux, tu n'as rien à redire ! »

Un ricanement fut sa seule réponse.


« Sans moi, tu n'es rien ! Je suis celui qui se bat à ta place. »

Après avoir disparu, l'étrange personnage se retrouva à droite de Kuut, sa lance en avant, dont la lame était ensanglantée. Il avait tranché l'armure de son alter-ego et lui avait causé une minime blessure. Il continua de l'attaquer, mais ses coups furent bloqués, cette fois-ci. Avec une vitesse fulgurante, les deux se donnaient des coups de lance, mais l'autre était toujours assez rapide pour l'anticiper et le bloquer. Lors de la dernière impasse d'arme, qui n'était pas instantanée, mais prolongée, l'autre Kuut prit la parole.

« Un jour, tu auras besoin de moi ! Tu devras déployer tout ton potentiel, dégager une rage et une colère qui pourrait fracasser les murailles de Garnas ! Et quand ce jours viendra je prendrai le dessus ! Et moi et ta chère Sabine... nous allons jouer ! »

Avec un regard d'une haine indomptable, Kuut dégagea l'arme de son adversaire et lui donna un coup vertical... Qui attérit sur un tabouret de la chambre de l'auberge.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

La sueur au front et le souffle coupé, Kuut fixait le tabouret en bois qu'il venait de pourfendre à moitié. Ce n'était donc qu'un rêve ? Pourtant tout semblait si réel ! Après avoir repris contact avec la réalité, non sans devoir gratter les yeux, il reposa son arme et alla s'assoir sur le lit. Mais quelque chose l'agaçait au niveau de son buste. C'était... une blessure ! Celle que cet homme lui fit lors de sa première attaque ! Ce n'était donc pas un rêve comme ls autres, c'était bel et bien réel ! Plutôt que tenter de se rendormir, Kuut se mit à faire les cent pas, réentendant les mots qu'il avait écoutés sortir de sa propre bouche, en face de lui. Certains faisaient écho dans sa tête. En particulier les derniers. "...Sabine...", "...nous allors jouer !...". L'aventurier donna un coup de poingt contre une paroie, dont le papier peint tomba en débris à la zone du contact. Et si à chaque moment de sommeil il revenait ? Et s'il par malheure il s'endormait dans la diligence ? Kuut préféra ne pas y penser. Il a déja combattu le sommeil dans le passé. Il recomencera. Peut-être ne va-t-il pas se manifester tout le temps. Mais ce n'était pas facile de courir le risque... Il pourrait se mettre à tuer des innocents... sans même s'être rendu compte du changement...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Darkmore
Seigneur universel
Seigneur universel
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 31
Date d'inscription : 09/11/2007

Feuille de personnage
Race: Elfe Noir
Culture: Haut Elfe Noir Occidental
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Dernière visite [Immortalitas]   Jeu 5 Nov - 9:31

Ce fut un voyageur aux traits tirés qui rejoignit les autres lorsque le groupe se rassembla au matin pour prendre le déjeuner.
Comparé à celui qui lui avait été servi chez Jörgen, celui-ci lui sembla bien frugal, se composant uniquement d’une galette de gruau et d’une boisson chaude, mais le repas complet incluait un supplément que Kuut estimait trop élevé par rapport au service. De toute manière, il avait les provisions que la femme du trappeur lui avait offertes, en cas de fringale matinale.

En rejoignant les autres, il s’aperçut qu’il n’était pas le seul à avoir mal dormi dans le groupe. Le marchand Avildan semblait ne pas avoir fermé l’œil de la nuit, à voir comment sa tête retombait sur son menton durant le repas. Répondant par des grognements à toutes les tentatives de lui parler, son humeur semblait l’opposé de celle qu’il affichait la veille.
Jansen, en revanche, semblait avoir complètement récupéré des effets de la boisson, et passa l’heure précédant le départ à échanger des plaisanteries grivoises avec le cocher et l’aubergiste. Il en aurait fait autant avec Kuut et le marchand si ceux-ci avaient été d’humeur, mais leur morosité doucha rapidement son enthousiasme à poursuivre ses tentatives. Quant à tenter de faire rire Lostar, c’eût été tenter de faire rire une pierre. Le soldat était tout aussi renfermé que d’habitude. Cependant son regard semblait particulièrement en éveil, et passait d’une personne à l’autre, avec une acuité faisant froid dans le dos de Kuut dès que ses yeux s’attardaient sur lui. Peut-être n’était-ce qu’une impression, mais Kuut avait cru sentir la veille déjà le regard de Lostar s’appesantir sur lui à chaque fois que le démon tentait de s’emparer de lui. Peut-être était-ce seulement dû à la peur et à la présence d’un vis à vis capable peut-être de discerner les expressions de son visage.

L’herboriste Martir fut le dernier à descendre. Il haussa le sourcil en voyant les faces tirées de Kuut et Avildan, puis fourragea dans sacoche et en tira un petit sachet de cuir.

« J’ai sur moi un bon remède contre les migraines, si vous le souhaitez. Ca s’appelle de l’Alae Vere. Cette plante pousse sous une faible épaisseur de glace, dans les rivières de l’île de Sarn. »
Il sortit du sachet une longue feuille rouge, et demanda une bouilloire d’eau chaude à l’aubergiste pour la faire infuser. Le marchand accepta la boisson avec reconnaissance, et Kuut en fit de même pour ne pas alarmer ses compagnons de route, bien qu’il fût peu certain que l’influence d’un démon puisse être éliminée si facilement qu’avec des plantes médicinales. Aussi celui-ci fut-il particulièrement surpris lorsque au bout de quelques instants, la mixture – qui au demeurant avait un goût absolument infect, heureusement, l’aubergiste avait des gâteaux de miel pour la faire passer – fit effet, et qu’il ne ressentit plus du tout l’influence du démon, sans compter qu’il se sentait frais et dispos comme au lever d’une grande nuit de sommeil. Martir leur dédia un grand sourire.
« Efficace, n’est-il pas ? Le problème est que cette plante entraîne une forte dépendance lorsqu’elle est consommée trop souvent. Mais une fois de temps en temps ne pose aucun problème. En revanche, il faut continuer à être prudent. La plante ne fait pas oublier au corps son éventuelle fatigue, et il faut en conséquence éviter de se surmener, car la fatigue n’est ressentie que trop tard. Mais comme nous allons encore passer la journée dans la diligence, il n’y a rien à craindre pour votre santé. Et ce sera plus agréable je crois de voyager dans une meilleure ambiance qu’hier après-midi. »
Tous acquiescèrent, excepté Lostar qui se contenta de hausser les épaules. Peu importait au soldat qui se contenterait certainement de passer encore la journée à étudier ses compagnons sans placer un seul mot.

Aussi le second jour de voyage fut-il bien plus agréable que le premier. Les tonnelets de bière de Jansen ayant été hissés sur le toit de la diligence – « Rien de tel que de la bière fraîche, » disait le trappeur – seul le bagage de Lostar se trouvait encore sur le sol à l’intérieur de la diligence, et encore uniquement parce que le soldat souhaitait garder celui-ci entre ses jambes. La conversation dériva tout d’abord autour du problème des prix en Immortalitas central, qui se répercuterait probablement sur les tarifs à Eskandra. Mais les voyageurs conclurent que se tracasser dessus ne pourrait de toute manière rien y changer, et ils revinrent à d’autres sujets de conversation. Malgré ses assertions, Martir finit par reprendre ses habitudes de la veille et se contenter d’intervenir brièvement lorsqu’il se sentait concerné par la conversation, mais sinon il semblait absorbé par le paysage. Kuut réalisa alors que c’était peut-être simplement parce qu’il était malade dans les transports – l’on disait que ça arrivait à certaines personnes, et qu’un bon remède était de s’absorber dans la contemplation des abords de la route. Mais dans ce cas il ne comprenait pas pourquoi l’herboriste n’avait dans ce cas aucune plante pour guérir ou au moins prévenir cette affection sur lui. À moins qu’il ne veuille conserver ses herbes pour des occasions plus graves. Mais alors, pourquoi leur avoir offert cette infusion d’Alae Vere ?
Kuut haussa les épaules. Ses compagnons de voyage étaient tous plus ou moins étranges, entre le soldat qui depuis le départ n’avait pas détaché son regard de Kuut et d’Avildan, qui étaient assis en face de lui, le trappeur qui ne pensait visiblement qu’aux filles et à la bière, racontait des histoires de plus en plus salées, et plus elles étaient osées, plus il en riait, Avildan qui semblait persuadé que l’énergie de l’avenir viendrait de la foudre, et qu’il cherchait un moyen de la stocker pour la réutiliser. Et Kuut lui-même, bien sûr, possédé par son démon…

Vers le milieu de la matinée, alors qu’ils stoppaient dans un nouveau relais pour changer de chevaux, ils prirent congé de Jansen, qui allait rejoindre chez lui avec ses provisions pour finir l’hiver – de la bière, surtout. Vers la mi-journée, ils stoppèrent à nouveau pour manger dans une grange emplie de foin, rejoignant trois fermiers allant vendre leurs denrées à Eskandra. Avildan en profita pour leur acheter une partie de leur chargement, probablement dans le but de le revendre ensuite à prix d’or dans le centre du pays – les marchands, tous les mêmes !
Enfin, alors que le soleil du milieu d’après-midi s’était à nouveau caché derrière de lourds nuages annonciateurs de neige, ils arrivèrent en vue d’Eskandra.

Kuut n’avait jamais vu de ville aussi grande. Déjà Ryvane lui semblait gigantesque et bien peuplée, mais là il se mettait à comprendre bien mieux les pensées de Malia, la fermière agoraphobe qui les avait quittés la veille.
Enclose de murailles de pierre épaisses, la ville devait compter au moins deux cents habitations, plus que Kuut n’en avait vu à la fois dans toute sa vie. Le long de la rue par laquelle ils entrèrent, il ne compta pas moins de douze tavernes et autant d’auberges. Les enseignes avaient l’air toutes plus accueillantes les unes que les autres, et Kuut se demanda laquelle il choisirait s’il devait passer la nuit en ces murs. La population nombreuse semblait pressée et n’accorda pas le moindre regard à la diligence qui approchait du centre de la ville. Les visages étaient fermés, et on lisait sur beaucoup la fièvre de l’avidité. Kuut contempla avec ébahissement les vêtements portés par certains marchands, souvent d’une soie brodée de fils d’or que l’on distinguait parfois sous les lourds manteaux de fourrure qui parfois valaient une fortune même chez les trappeurs. Des coches passaient parfois à toute allure, et bien souvent, les roturiers devaient se jeter de côté pour les éviter.
À l’entrée dans la cité, Avildan s’était redressé, ses yeux brillants, probablement de convoitise à l’idée de bientôt plumer ces malheureux villageois… enfin, s’ils ne savaient pas se défendre, car nombre d’entre eux semblaient au contraire être prêts à marchander jusqu’au dernier sou d’étain. Le visage de Lostar s’était à l’inverse encore plus fermé, fixant avec réprobation la cohue ambiante. Partout c’étaient cris et bruits, cacophonie qui eut tôt fait de fatiguer Kuut. L’effet de la mixture de Martir commençait à se dissiper, et il sentit que la menace du démon était revenue. Cependant, c’était loin d’atteindre l’impression de nausée qu’il ressentait lorsque le démon agissait. Là c’était juste la sensation de présence. Le démon ne devait pas désirer se manifester pour l’instant, et Kuut en fut soulagé.


La diligence s’immobilisa devant un grand bâtiment de pierre blanchi à la chaux, et le cocher aida chacun à descendre son bagage, excepté le soldat qui à peine le véhicule arrêté était sorti avec son sac, et s’était fondu dans la foule sans un seul regard sur ses compagnons.
Sitôt descendu, Avildan héla un cocher. Kuut devina qu’il allait se chercher une auberge et que moins d’une heure plus tard il serait impossible à distinguer des autres négociants pullulant dans Eskandra. Il eut un petit rire intérieur en regardant celui-ci monter dans le véhicule. Ces marchands, tous les mêmes !
Un toussotement léger le fit sursauter et se retourner vers Martir.

« Puisque nous suivrons encore la même route un moment – vous aviez dit hier que vous alliez vers Garnas via Millen, c’est ça ? – cela vous siérait-il de vous joindre à moi ? On m’a donné une bonne adresse pas trop chère ici. On pourrait sûrement repartir tout de suite, mais je préfère quant à moi m’informer un peu plus sur les problèmes de l’Intérieur avant de m’y plonger. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minyador.forumpro.fr
Kuut
Explorateur de Minyador
Explorateur de Minyador
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 24
Date d'inscription : 03/10/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Culture: Norbard/Immortalien
Niveau: 0

MessageSujet: Re: Dernière visite [Immortalitas]   Lun 22 Mar - 17:56

[HJ : Je m'excuse (une fois de plus...) pour le retard monstrueux. Je n'ai vraiment aucune excuse... ]

« Oui, pourquoi pas. Je vous suis, Martir. »

Kuut accepta donc l'offre que lui proposa l'herboriste. Bien qu'il soit devenu bien plus tacite depuis la disparition de ses parents, il trouvait tout de même bien plus sympathique de faire au moins une partie de voyage à deux, plutôt que tout seul. De plus, l'homme connaissait une auberge pas trop cher. Les deux arrivèrent donc à leur destination, au sud-ouest d'Eskandra. Un jolie petit établissement ! Leur chambre avait même la vue sur la mer gelée. Alors que Martir déposa tout de suite ses affaires, afin de pouvoir visiter la ville et s'informer sur leur zone de destination, Kuut semblait perdu dans ses pensées. Il tenait toujours lance et sacoche, tout en fixant l'étendue de glace. Cette dernière avait pris une teinte orangée, dû au coucher de soleil.

« C'est magnifique... »

Kuut décida de ne pas suivre l'herboriste, qui quitta rapidement la salle. Il préférait fixer encore un peu le paysage. Après quoi, il décida de s'approcher de la mer. Il déposa armure de cuir, lance et sacoche, avant de sortir de l'auberge. En empruntant rues et ruelles, il finit par s'approcher de l'étendue de glace, dans une zone privée de construction. Le sable avait blanchi et craquait sous ses pieds. Bien que les rayons solaires se reflétaient sur la mer et l'empêchait de voir correctement, il ne pouvait détacher son regard de ce spectacle.

* C'est dans des moments comme ça qu'il faudrait avoir la faculté de figer l'image. La mettre sur papier, ou n'importe. Pour ensuite pouvoir revoir une telle scène à tout moment. Même si ça ne vaudrait pas le moment présent. *

Il ne pensait à rien. Il n'entendait plus le démon. Ou peut-être ne l'écoutait-il pas. Il était comme en état de transe. Après plusieurs dizaines de minutes passés à fixer l'horizon, il retomba sur terre. La nuit commençait gentiment de tomber. Et le lendemain risquait d'être une aussi longue journée qu'aujourd'hui. Il décida d'aller enfin se coucher. Il rentra dans l'auberge, puis dans sa chambre. Martyr n'était toujours pas rentré. Sans plus attendre, il rentra dans son lit et ferma les yeux. L'angoisse de revoir le démon ne semblait pas le perturber. Au contraire, il semblait n'attendre que son arrivée.

~~~~

Une mer gelée s'étend en face de Kuut. Une plaine de neige à son dos. Il n'y avait que lui dans cette immense étendue. À condition que son clone quelques pas derrière lui soit considéré comme étant avec lui une seule entité. Une lune des plus lumineuses illuminait la scène. Il n’y avait rien d’autre que de la glace tout autour des deux hommes. Un long moment de silence pesait dans cette ambiance déjà très sombre. Ni Kuut ni son démon ne voulait prendre la parole. L’homme était sérieux, tandis que l’autre souriait d’un air peu rassurant. Finalement, ce fut ce dernier qui prit la parole.


« Je peux apercevoir tes cartes, mais je ne vois pas clair dans ton jeu. Je ne te comprends décidément pas. Pourquoi tant d’obstination à vouloir chasser un homme ? »

Le vrai Kuut ne répondit pas tout de suite. Il ne savait pas ce qu’il attendait. Peut-être une réponse provenir de soi-même ?

« Et de mon côté, c’est toi que je ne comprends pas. Comment as-tu pu survivre en moi pendant tout ce temps si nous sommes si différent ? »

Le démon eut un petit rire moqueur.

« Je devrais te poser la même question. Tu devrais te rendre à l’évidence. Tu es faible. Si tu croises ton frère prochainement tu risque de trouver la mort avant que tu ne te rende compte que le combat à déjà commencé. Si tu me laissais te guider, je… »


Kuut le coupa net. Son ton devint bien plus féroce.


« Je ne me plierai jamais à ta volonté ! »

Un lourd silence envahit à nouveau le désert de glace. Un silence pesant, qui fut allégé par l’homme.

« Certes, je ne peux pas nier que nous soyons alter égo pour toujours. Mais si ma vie venait à s’éteindre, tu disparaîtrais avec moi. Je t’ai malheureusement acquis par hérédité. Tu es né avec moi. Et c’est avec moi que tu mourras. Alors, tiens-toi à carreaux. Ou alors je risque de ne pas supporter la pression de ta domination, pour ensuite mettre fin à mes jours. Et t’emmener avec moi en Enfer. »

Il prononça ces derniers mots avec un ton dur et décidé. Pourtant, le démon ne semblait guère intimidé. Il eut un petit rire moqueur, une fois de plus, pour enfin prononcer les mots qui closent la discussion.

« Ne t’inquiète pas, je finirai par te dominer, ce n’est qu’une question de temps. Ca arrivera si progressivement que tu ne feras même pas la différence ! Tu sais, nous semblons si différent, mais nous sommes pourtant si proches ! Cependant, un océan nous sépare de loin : je suis un démon, et tu n’es qu’un homme »

~~~~

Alors que ces derniers mots résonnaient en écho dans sa tête, Kuut se réveilla lentement, dans cette auberge au sud-ouest d’Eskandra.

* Je ne suis donc qu’un homme… Je vais te montrer ce qu’un vulgaire petit humain est capable de faire… *

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Darkmore
Seigneur universel
Seigneur universel
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 31
Date d'inscription : 09/11/2007

Feuille de personnage
Race: Elfe Noir
Culture: Haut Elfe Noir Occidental
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Dernière visite [Immortalitas]   Lun 26 Avr - 6:54

Martir dormait encore et Kuut décida de ne pas le réveiller. Il s’habilla sans un bruit et descendit dans la salle commune. Celle-ci était encore quasiment vide, excepté deux hommes qui se retournèrent en voyant arriver le jeune homme, puis reprirent leur conversation à voix basse une fois que celui-ci eut traversé la pièce pour demander quelque chose de chaud au tenancier et se fut assis à certaine distance d’eux. L’animation de la rue que l’on entendait même à travers la porte fermée empêchait Kuut d’entendre distinctement ce qui se disait, mais il était question de transactions.

* Ils sont probablement en train de s’échanger des produits au noir…* pensa-t-il. * Ce pourrait être une idée de les écouter pour se faire une idée du prix des denrées. Mais maintenant que je suis installé, ils risquent de trouver ça suspect si je me déplace. Que faire ?*

À cet instant, Martir parut à son tour, l’air encore un peu ensommeillé.

« Salut Kuut, bien dormi ? J’espère que je ne t’ai pas réveillé en rentrant cette nuit. »

Sur un signe de dénégation du chasseur, l’herboriste poursuivit, à voix plus basse :

« Bon, j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle à t’annoncer. La mauvaise, c’est que le prix des choses est devenu prohibitif dans l’Intérieur. La bonne, c’est que ça s’améliore en allant vers l’Est, bref tu ne devrais pas avoir trop de soucis une fois que tu auras passé la Porte de Baldur. Mais à Ilmarin, tu risques d’avoir des difficultés pour manger pas trop cher. Il paraît que le pain est rendu à douze cci… » [Hrp : Centimes de Centimes d’Immortalitas. 1 cci = 1,2 pièces d’étain environ]

« Douze !?! » l’interrompit Kuut. « Mais c’est du vol ! » [Hrp : Le prix normal du pain en Immortalitas est d’un à deux cci]

« Comme tu le dis. Et ici, il est déjà rendu à quatre. »

« Hein ? Mais je n’ai pas des finances élastiques moi ! »

« Vous souhaitez un dépannage financier ? J’ai une affaire en or à vous proposer. »

L’un des hommes de la table du fond s’était rapproché et les regardait d’un air entendu. Son acolyte, quelques pas derrière, semblait également attendre la réponse de Kuut.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minyador.forumpro.fr
Kuut
Explorateur de Minyador
Explorateur de Minyador
avatar

Nombre de messages : 22
Age : 24
Date d'inscription : 03/10/2008

Feuille de personnage
Race: Humain
Culture: Norbard/Immortalien
Niveau: 0

MessageSujet: Re: Dernière visite [Immortalitas]   Sam 1 Mai - 9:27

Kuut observa successivement les deux inconnus. Accepter une affaire comme celle-ci peut-être risqué. Le marché noir existe depuis que le marché simple existe, mais la chasse à ces genres de personnes également. Et les taxes à payer pourrait monter rapidement à des chiffres astronomiques, en plus d'une probable sanction pénale, telle que la prison, ou pire... Pourtant, le chasseur de primes (qui ne l'était pas encore tout à fait...) n'était guère effrayé. Il saurait se défendre, si la situation tournerait mal.

* Je pourrais aussi compenser en me mettant au service de la justice. Un homme prêt à mourir pour stopper un assassin ou autre malfrat est toujours le bienvenue ! *


Même si l'idée d'une proposition qui pourrait lui épargner des tonnes de dépenses inutiles offerte par cet homme lui plaisait, Kuut ne souriait pas. Au contraire, il avait l'air très sérieux. Il s'adressa à leur "dépanneur" à voix basse et avec un ton ferme.


« Et bien, je pense que nous n'avons pas vraiment d'autre choix que d'écouter votre "affaire". Ce sera ensuite à nous de juger si elle est effectivement en or... »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lord Darkmore
Seigneur universel
Seigneur universel
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 31
Date d'inscription : 09/11/2007

Feuille de personnage
Race: Elfe Noir
Culture: Haut Elfe Noir Occidental
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Dernière visite [Immortalitas]   Ven 18 Juin - 8:33

Martir poussa soudain un cri, mais Kuut n’eut pas le temps de réagir avant que ne s’abatte la massue d’un troisième larron qui s’était sournoisement approché par derrière. Tout devint noir.

~~~

Lorsqu’il revint à lui, il était solidement attaché dans un sac de jute, la bouche bandée. Il entrouvrit les yeux, mais malgré ses efforts pour voir à travers l’un des trous du sac il ne put distinguer que les planches d’un chariot. Il était trop bien lié, et son corps était de plus comprimé contre d’autres sacs et, à ce qu’il semblait, des caisses.
Soudain une voix que Kuut ne reconnut pas s’éleva non loin de lui.


« Salut Ardak ! Tu viens prendre livraison de la marchandise ? »

« Comme d’habitude à l’heure, Leshar ! » répondit une seconde voix. « Qu’as-tu de bon cette fois ? »

« La marchandise habituelle : des peaux, de l’huile, des os de phoque. Des pierres de taille de la région de Péliphakm, neuf tonneaux de bière de Toriel, sept sacs de farine brune – ça devient dur d’en trouver à bas prix, même au noir ! – et de la viande de renne dans ces sacs-ci. »

« Rien de particulier ? »

« Si, ces deux chariots transportent des marchandises qui doivent être déposées à la Tour. Le commanditaire préfère accompagner la caravane d’ici là et paye bien pour qu’elles restent parfaitement intactes, bref je n’ai pas cherché plus loin. »

« Et il est où, ton commanditaire ? Parce que je ne vais pas l’attendre cent sept ans, moi ! »

« T’inquiète, il devrait pas tarder. D’ailleurs, le voilà, avec son serviteur. »

En effet, les sons des sabots de chevaux lancés au galop parvinrent aux oreilles du prisonnier, et bientôt un animal renâclant se rangea à côté du chariot qui le transportait. Des pièces passèrent d’une main à l’autre, et une troisième voix très proche de Kuut – probablement le nouveau venu – demanda dans un parler très guttural si tout était prêt. Le dénommé Leshar confirma, et annonça à celui-ci que comme convenu, à partir d’Eskandra, il serait remplacé par un autre marchand.

« Hum. Il connaît la règle ? Pas de questions et pas de curiosité malvenue, et pas de problèmes et une paye à la hauteur à la fin. »

« Entendu. En route ! »

Le chariot qui transportait Kuut s’ébranla. Durant plusieurs heures, le trajet se déroula dans un quasi-silence, si l’on exceptait le son des sabots et des roues sur la route pavée. Puis le blizzard se leva, et Kuut n’entendit plus que le bruit du vent qui hurlait sur la bâche recouvrant son chariot. Il commença à avoir faim et soif, mais ce ne fut que lorsque le jour décrut que la caravane s’arrêta enfin.
Quelqu’un monta alors dans le chariot dans lequel il se trouvait, et il entendit une voix sifflante prononcer ces quelques mots :


« Silence, pas bouger, sinon, toi mort ! »

Le sac s’ouvrit, et une main gantée banda les yeux de Kuut avant de tirer celui-ci du sac. Le froid s’infiltra immédiatement dans sa chair, et il frissonna. Le bandeau sur sa bouche fut retiré, et la voix sifflante reprit :

« Toi, avaler ! »

Il sentit le contact d’un bol contenant un liquide chaud sur ses lèvres.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://minyador.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Dernière visite [Immortalitas]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Dernière visite [Immortalitas]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Hugo Chavez et le vice-president cubain en Haiti
» Visite au musée archéologique du Val d''Oise.
» visite chez le gynéco
» salle de visite médicale n°3 infirmière Noeliana
» Que pensez-vous de la visite du President Iranien à Columbia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Minyador :: Partie Jeu de rôle :: Quêtes-
Sauter vers: